Un Français défrancisé

Je m’appelle Mohamed Zeggai. Je suis né au Havre en 1956. Mes parents Français résidaient au Havre depuis 1946. Mes frères et sœurs sont Français. Mes enfants sont français. J’ai toujours vécu en France. En 2005 je me suis vu délivrer une carte d’identité française ainsi qu’une carte d’électeur. Comme tous Français j’étais inscrit sur les listes électorales et j’ai voté à chaque élection.

Suite à une demande de mon certificat de nationalité française, on me prive, du jour au lendemain, de ma nationalité. Comme sous le régime de Pétain, on me dénaturalise. Mais cette fois-ci, non pas parce que je suis juif comme ce fut le cas à cette époque, mais parce que je suis supposé être musulman. C’est une discrimination honteuse !

Dans les faits, on me reproche que mon père n’aurait pas souscrit à une déclaration recognitive d’une ordonnance du 21 juillet 1962 basée sur une législation coloniale. Par conséquent, tous ceux qui comme moi, nés avant le 1er janvier 1963 en France Métropolitaine ne sont pas reconnus comme Français (selon l’article 19/3 et 21/7 du code civil) alors même qu’ils l’ont toujours été…

J’ai donc décidé de me battre pour rétablir une égalité de traitement à l’accès à la nationalité sans faire de distinction pour faire évoluer la loi contre cette ordonnance. Après 4 ans d’attente cette affaire sera jugée au tribunal de Lille le 8 sept 2015. Je ne lâcherai rien car j’ai la responsabilité morale de désobéir aux lois injustes.

Pour me contacter