Un amalgame entre nationalité et religion

Après 3 ans de combat pour retrouver ma nationalité française je m’aperçois que depuis 1 an je dois mener un nouveau combat : celui de faire évoluer la loi en matière d’égalité des droits à l’accès à la nationalité française pour chacun d’entre nous. En effet, les lois de notre pays sont basées sur des critères d’appartenances religieuses qui n’ont rien à voir avec la nationalité. À l’époque de la colonisation d’Algérie (qui était un département français) notre pays la France a soigneusement mis en place, pour différencier les « vrais » des « faux » français, le statut du droit local destiné aux indigènes musulmans (sujets français) et le statut du droit commun pour les « vrais » français (citoyens français). Aujourd’hui, à travers une ordonnance du 21 Juillet 1962, toute personne née avant 1962 (année de l’indépendance de l’Algérie) et qui faisait partie du statut du droit local n’est pas française sauf si elle souscrivait à une déclaration recognitive à la nationalité entre 1964 et 1967 (qui n’a jamais était distribuée au Havre), mesure qui impliquait à se défaire de son statut de musulman !

Quel est le rapport entre citoyenneté et religion me diriez vous ? Et bien aucun rapport.

Pourtant aujourd’hui en 2015 on m’applique cette ordonnance basée sur une législation coloniale qui distinguait à l’époque la population entre musulmane et non musulmane.

amalgame

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Pour me contacter